Xbox One : Résumé avant l’E3

Il y a presque deux semaines, je tentais de résumer la première conférence de présentation de la Xbox One, et de faire le bilan de ce que j’avais retenu parmi tout ce qui s’était dit avant et après cette conférence.
Un bon gros bazar un peu indigeste, mais finalement assez représentatif de la communication de Microsoft, de ce que nous servait les médias, et des réactions sur les réseaux sociaux.
Dur de faire le tri, et dur de parler de tout ça tant que ce n’était pas vraiment officiel…
Mais cette dernière semaine, et juste avant l’E3, plusieurs points ont été confirmés, c’est donc le moment de faire un rapide résumé, et de se lâcher un peu…

La Xbox One en quelques mots

Pour ceux qui n’ont pas lu les précédents articles, la Xbox One, prochaine console de Microsoft, qu’on pourrait présenter comme un reboot de la marque Xbox, a été dévoilée lors du conférence très américaines le 21 mai, et devrait sortir pour 2013 sans plus de précision pour le moment.

La Xbox One se présente comme l’élément central de votre salon, un média center comme essaye de le faire Microsoft depuis 2002. Le mélange entre un PC qui vous permettrait de surfer sur internet, et de communiquer (e-mail, forum, réseaux sociaux, Skype, etc.), une sorte de Box TV comme on les connait chez nous en France depuis 2002 avec la première Freebox, proposant des programmes exclusifs, des partenariats avec des grandes chaines (américaines pour le moment), mais aussi tout un tas de contenus interactifs liés aux programmes que vous regardez, et bien sûr une console de jeu.

Une petite pensée à nos plus jeunes lecteurs…
Tes parents finissaient par t’acheter une console pour que tu ailles dans ta chambre et que tu les laisses tranquille ? Ben là Microsoft leur fait une machine qu’ils vont vouloir garder dans le salon, et vous pourrez vous engueuler pour savoir qui l’utilisera, comme à la bonne époque ou on n’avait qu’une seule télévision à la maison !

C’est cool ou pas là ? Je sais pas moi ?

Le seul truc qui a l’air sympa avec cette machine, ce sont les options interactives avec la TV, mais ça c’est bien pour une Box TV, je pense que Free, Orange, Bouygues, et les autres sont déjà sur le coup pour proposer de nouveaux services tout aussi intéressants.

Mais soyons clair, ici sur Gamedaba, on est là pour parler de jeu, et sur ce point précis pour le moment, il n’y a pas de raison d’être emballé…

On a quand même une machine qui se prend pour un PC, mais qui ne tiendra pas la concurrence avec un vrai PC pendant bien longtemps, des jeux multisupport dont le degré de finition devrait sensiblement être le même que sur la console concurrente (je parle de la Playstation 4 là), les séries exclusives à Microsoft qui s’essoufflent, pour le moment pas d’infos sur de nouvelles licences qui pourraient être intéressantes, Kinect qui depuis 2010 n’a pas proposé une seule killer app… Bof.

Ensuite, je me dis qu’au Japon et en Europe, la Xbox 360 est derrière la Playstation 3, et je pense que ça sera la même chose cette fois encore. La Xbox One sera une console américaine, pour les américain, et qu’il va vraiment falloir qu’ils se payent des exclus énormes si ils veulent percer ailleurs, et même avec ça, c’est pas gagné.

Microsoft confirme que ça va craindre

Comme je le disais au début de cet article, plusieurs points ont été confirmés officiellement, et même si il reste un peu de flou dans tout ça, on peut quand même revenir sur ce qu’il y a de plus important.

Jeux liés au compte

Chaque jeu sera lié à un compte Xbox. Il est possible d’y jouer sur la console d’un ami, et donc potentiellement de lui prêter, mais il faut pour cela se connecter avec votre compte sur chaque machine.

En gros vous devez prêter votre compte, ce qu’on évite de faire généralement…

Connexion obligatoire

Si vous voulez jouer avec votre console, elle devra pouvoir se connecter pour lancer le jeu puisque celui-ci doit être vérifié en ligne, et elle devra se connecter au moins une fois toutes les 24 heures pour continuer de fonctionner.

Nous sommes presque tous connectés, mais pas tout le temps.
Entre les incidents sur les lignes à cause de travaux, les changements de FAI, les vacances dans des lieux sans internet, il y a plein de situations ou on est susceptibles d’avoir une jolie console (enfin si on veut) inutile à la maison, personnellement ça ne me réjouit pas des masses, parce que c’est typiquement quand je n’ai plus internet que je me dis « tiens ben je vais jouer un peu… ».

Kinect et la vie privée

On avait l’impression que Kinect était toujours actif, ce n’est pas tout à fait le cas.

On peut désactiver les commandes vocales, et allumer sa console avec un bon vieux bouton des familles, la caméra sera aussi désactivable si elle n’est pas nécessaire à l’activité en cours, on l’allumera quand même pour Skype, ça peut aider, mais pas besoin d’être filmé quand on se fait une petite session de « Pierre : Passion Hamster » avec quelques amis virtuels…

C’est plutôt rassurant, mais il va bien falloir faire attention à la suite, parce que plusieurs brevets utilisant Kinect pourrait bien nous forcer à l’activer plus que ce qu’on le souhaiterait

Limitation de l’occasion

Voilà le sujet le plus critique, et on n’a pas fini d’en entendre parler.

Microsoft laissera donc les éditeurs choisir si ils veulent que leurs jeux puissent être revendus. Donc si on comprend bien ils peuvent aussi décider d’interdire la revente.

Et concrètement pour le joueur, si il peut revendre le jeu, il y aura des limitations :

1) Si vous voulez revendre un jeu à un ami, vous allez devoir lui « donner » (et discrètement lui demander un petit billet si finalement ce n’était pas un si bon ami que ça), mais attention pour ça, il faut que celui-ci soit dans votre liste d’ami depuis au moins 30 jours, et attention le jeu ne pourra changer de propriétaire qu’une seule fois.

2) Si vous voulez revendre votre jeu à un magasin, il faudra que ce magasin ait accepté un contrat spécial, et lorsqu’il revendra le jeu, une partie de la somme ira dans les poches de l’éditeur.

C’était le point sur lequel j’attendais vraiment des précisions, car plusieurs scénarios avaient été proposés, et rien ne me semblait très concret…

Maintenant, c’est officiel, et vu la solution retenue, je vais pouvoir m’exprimer sans réserves sur ce sujet, et de manière assez claire je l’espère : C’EST DE LA GROSSE MERDE !

Comprenez bien, à terme, on ne pourra probablement plus vendre de jeux entre particuliers, plus de dépôt vente dans les petits magasins, plus de revente facile, plus d’échanges entre inconnus, plus de prêt entre amis sans galère de prêt de comptes, c’est fini !

Depuis qu’on parle de tout ça, on nous dit que ce sont les éditeurs qui mettent la pression parce que l’occasion ça leur fait perdre de l’argent…

Alors, une bonne fois pour toute : Le fait de vendre des choses d’occasion permet très souvent de financer l’achat du neuf.

On achète, on vend, on achète… C’est comme ça que ça marche !

Quand on revend sa bagnole à un particulier, on ne reverser pas à nouveau une somme au constructeur ?

« Bonjour monsieur Citroën, un mec m’a acheté ma vieille Xsara à 8000 euros, il avait des doutes sur sa capacité à obtenir un crédit pour acheter une C4 à 30 000 euros, mais désolé je t’ai fait perdre de l’argent, c’est vrai qu’en économisant 50 euros par mois pendant 50 ans il aurait pu se l’acheter sa C4 neuve, j’ai probablement court-circuité une belle vente, alors sur ces 8000 euros, je t’en donne 3000, bon par contre il me reste pas assez pour faire un apport suffisant pour t’acheter une C5, du coup je vais acheter une Fiat, désolé encore hein… « 

Et pour les jeux vidéos, c’est comme ça que ça fonctionne pour une grande partie de la clientèle.

Il y a des collectionneurs comme moi qui ne revendent presque rien, et d’autres qui revendent leurs vieilles machines pour acheter la nouvelle, et revendent leurs jeux pour en acheter de nouveaux.

C’est d’ailleurs ce qui faisait que certains clients s’autorisaient à acheter du neuf même quand ils trouvaient le prix un peu trop haut, puisqu’ils pouvaient le revendre…

Si ces mêmes personnes ne peuvent plus financer leurs achats en revendant d’occasion facilement comme c’est encore le cas aujourd’hui, ils continueront d’acheter certes, mais ils attendront d’avoir les moyens, et surtout ils seront plus sélectifs, ce qui n’aidera pas les studios qui ne sortent pas des blockbusters. A moins que les éditeurs ne baissent sensiblement le prix des jeux… Vous y croyez vous ? Ils font tout pour gagner plus en se débarrassant de l’occasion, ça n’est pas pour baisser les prix des jeux…

On pourra quand même revendre certains jeux, quand les éditeurs nous l’autoriseront, et uniquement dans certaines enseignes qui accepteront le contrat, mais quelles seront les conditions de reprise pour le joueur ? Le revendeur devant reverser une partie à l’éditeur, il les reprendra à quel prix pour que ça soit rentable ? Est-ce qu’il prendra le risque de tout reprendre d’ailleurs ? Et à quel prix il les revendra ?

Et au moment ou vous voudrez revendre une console avec des jeux interdit à la revente, on en fait quoi de ces jeux ? On les jette ? Comme lorsque les serveurs d’authentification du jeu en ligne seront fermé ? Tout à la poubelle ?

Depuis que j’ai entendu pour la première fois ces rumeurs, je me suis de suite dit : Un jeu = Un compte.
Voilà la solution, on revend le compte avec le jeu, et hop l’affaire est réglée…
Mais encore faut-il qu’on puisse créer autant de compte qu’on veut par console, et en pratique, ça sera quand même vite pénible de changer de compte à chaque jeu…

En tout cas, c’est très grave, et je pense même que c’est illégal. Heureusement ça ne plait pas à tout le monde, l’UFC est déjà sur le coup, et j’espère qu’ils se feront entendre.

N’achetez pas la Xbox One !

C’est presque un devoir de gamer !

J’en entends beaucoup dire qu’ils vont boycotter, je sais qu’avec quelques exclusivités trop tentantes quelques-uns craqueront, mais j’espère qu’ils tiendront le plus longtemps possible.

Je souhaiterais aussi que les revendeurs refusent de signer ce contrat pour la revente, et qu’ils mettent en garde leurs clients, en expliquant qu’avec cette console, ils ne pourront pas revendre ni prêter leurs jeux comme avant.

Ensuite, si par hasard Sony avait la bonne idée de laisser les joueurs revendre les jeux sur leur prochaine console, il n’y aurait plus qu’à expliquer que la Playstation 4 propose à peu près la même chose – et avec la quantité de jeux multisupport ça sera facile – mais qu’au moins on peut revendre…

Enfin, attendons vraiment de savoir ce que propose Sony à ce niveau là, beaucoup disent « la Playstaiton 4 vaincra », mais on n’en sait pas beaucoup pour le moment, et on pourrait bien être déçu.

Non mais sérieusement les mecs, n’achetez pas la Xbox One !

Je le sais, les clients lambda achèteront quand même… Après tout ils achètent un téléphone à 700 euros pour une légère update. On peut d’ailleurs noter qu’ils revendent généralement leur ancien téléphone quand ils achètent le nouveau… Il y a peut-être moyen de les sensibilisés là dessus.

La Xbox 360 a très bien marché aux États-Unis, et la Xbox One risque de cartonner malgré tout ce qu’on pourra dire.
La marque s’est imposée, et inspire un peu plus confiance que lors de la sortie de la première Xbox.

Mais même si ils ne sont pas forcément choqué par la connexion obligatoire ou la limitation de l’occasion, on peut leur faire comprendre qu’il y a des tas de raisons de ne pas acheter une machine lors de sa sortie…

On se rappelle tous des centaines de Xbox 360 mortes au combat parce qu’elles étaient conçues pour tenir quelques heures avant de littéralement fondre, ça fait moyennement envie non ?

Combien de fois on a vu une nouvelle console baisser très vite de prix, et être proposée en bundle avec plusieurs jeux ? Attendre quelques mois, ou même un an, pour avoir une offre vraiment intéressante, et plein d’autres joueurs en ligne, c’est quand même plus intéressant que de se retrouver entre fanboy sur le même seul jeu potable du line up ?

Parce qu’il faut l’admettre, les premiers mois sont quand même souvent plutôt décevants.

Une fois les premiers jeux exclusifs finis, on se tape des portages au rabais de jeux qui sortent encore sur la génération d’avant, et des tas de jeux qui n’exploitent pas encore correctement le nouveau hardware. Il faut attendre un moment pour voir débarquer les killer app…

Non vraiment, acheter une console à sa sortie, c’est vraiment pas une bonne idée.

D’après moi, il faut se fixer des règles. Attendre qu’il y ait suffisamment de jeux intéressant avant de craquer, quitte à acheter ces jeux au moment de leur sortie surtout quand il y a des éditions limités, et puis surtout attendre les retours des premiers acheteurs (les inconscients), histoire de savoir si leur console n’est pas déjà parti deux ou trois fois au SAV.

Bon après, si vous êtes un inconditionnel de Forza complètement en manque, et prêt à claquer tout votre argent, ben à la limite… Je ne cautionne pas… Mais je comprends, parfois on est faible.

D’ailleurs, je ne peux pas dire que je ne l’achèterais jamais, avec quelques exclusivités vraiment indispensables, je pourrais craquer, mais pour l’instant je suis plutôt tranquille. Les séries exclusives Microsoft s’essoufflent, et ce n’est pas pour une ou deux features sur un jeu multi support que je pleurerais. Enfin, on verra bien avec l’E3 dans quelques jours si il y a de la grosses annonces…

Mais tout de même, le concept me gène tellement que je risque d’être vraiment très très patient, et je me dis que je pourrais peut-être tout simplement tirer un trait sur quelques jeux.

Et au pire j’y jouerais chez quelqu’un qui aura été plus faible que moi !

Share Button

2 réflexions au sujet de « Xbox One : Résumé avant l’E3 »

  1. Salut Moriarty, oui elle sent pas bon cette console.
    Elle ne devrait pas franchir ma porte comme ses prédecesseu(ses?).
    Heureusement il nous reste les vestiges glorieux des anciennes consoles sans leur lot d’emmerdes contemporaines.
    sinon le lien UFC ne fonctionne pas.
    @+

    • Ah mince, j’ai eu un soucis de copié collé avec le lien UFC en effet ! C’est corrigé !

      Je me doute que cette machine ne sera pas la bienvenue chez toi, ton premier « beurk » à sont sujet date de début avril 2012 sur un forum privé ;) ! A l’époque on avait la nausée mais on attendait vraiment que tout ça soit confirmé, et maintenant que c’est fait, ben on ouvre les vannes, et c’est du vomi sous pression façon l’exorciste !

      Je suis assez impatient de voir ce que Sony va proposer face à tout ça… On en saura plus dans quelques heures maintenant !

Laisser un commentaire