Wii U : La revi U ! Tout ce qu’il faut savoir sur la Wii U

Le gamepad

Le gamepad est donc une sorte de tablette-manette, que certains appelaient mablette (le nom était sympa, je l’aurais gardé si j’avais été Nintendo), avec donc un écran tactile qui fait un peu plus de 6 pouces, tout un tas de boutons classiques, et des petits moteurs pour nous faire vibrer quand on joue, un micro, une caméra et des haut parleurs pas top mais heureusement il y a une prise casque.

Comme expliqué plus haut, il reçoit donc des données calculées par la Wii U, sur une distance finalement assez courte je dirais maximum 10-15 mètres dans une même (grande) pièce, par contre n’imaginez pas laisser la console dans le salon et jouer dans la chambre, ou à l’étage, ça ne marche pas, en tout cas pas chez moi.

Chose amusante, on peut utiliser le gamepad pour piloter la TV, idée amusante, mais ça ne marche pas avec tous les écrans malheureusement.

On peut gérer quelques options via les paramètres de la Wii U, mais impossible par exemple de régler la luminosité, ou de désactiver la vibration, et puis impossible de décider de l’éteindre quand on joue à un jeu et qu’on en a pas besoin, un peu comme New Super Mario Bros. U quand on décide de jouer sur l’écran TV.
Même après la première update, ce n’est toujours pas possible, j’espère qu’ils l’ont prévue un jour ou l’autre du côté de chez Nintendo…

J’en parlais dans un précédent article, les premiers testeurs annonçaient jusqu’à 5 heures d’autonomie, ce qui ne me choquait pas, si vous jouez réellement en continu avec une tablette tactile, la plupart s’éteindront avant les 5 heures, c’est le cas de ma Galaxy Tab 2, dont l’autonomie est estimée à 7 heures et qui tient difficilement 3 heures en jeu, et si je prends l’exemple de mon iPod Touch (et pas iPhone), avec une autonomie annoncée de 40 heures pour la musique, et 7 heures pour la vidéo, j’avais quand même constaté moins de 3 heures en jeu également, alors que je venais juste de le recharger, ça doit dépendre du jeu certes, mais on est finalement pas si loin des performances d’une 3DS ou d’une PSVita.
Donc pour le gamepad on nous parle de 5 heures, ok, c’est correct… Enfin, ça aurait été correct, parce qu’au final, c’est plus souvent 3 heures, ça n’est pas franchement scandaleux si on compare avec ce que je disais juste avant, mais pas non plus très glorieux, surtout que là aussi comme je le disais juste au dessus, on pourrait faire des économies en gérant la luminosité, et en l’éteignant quand on en a pas besoin pour l’utiliser comme une simple manette.

Car il faut penser à ceux qui n’avaient pas de Wii, et qui n’ont pas acheté le Wii U Contrôleur Pro, avec uniquement le gamepad pour jouer, 3 heures d’autonomie ça veut dire qu’on doit se brancher régulièrement, alors soit on écourte ses sessions de jeu, ce qui est frustrant quand on commence à bien s’amuser, surtout entre amis, soit on galère, parce que quand on a le support de recharge, ça implique d’aller d’ébrancher la prise, et de la tirer sur le câble pour le brancher sur son gamepad, et je sais pas vous, mais moi je me prends bien la tête pour faire passer un maximum de câble derrière histoire de pas me prendre les pieds dedans, et c’est pas pour avoir à les ressortir toutes les 3 heures…

Techniquement ça vaut quoi ?

Je reviendrais sur les jeux en détail prochainement, ici je vais juste rapidement faire les mêmes constats que vous avez peut-être pu lire ailleurs.

Au niveau graphique, la console se positionne comme une Xbox 360 ou une PS3, sauf qu’elle n’embarque pas tout a fait la même technologie, ce n’est donc visiblement pas si facile de faire un portage d’une version Xbox 360 / PS3 vers la Wii U, et on constate que techniquement ça rame un petit peu, ça saccades, bref ça semble un peu moins bon. Ces défauts se constatent concrètement sur les portages peut-être fait à la va vite, c’est différent avec les jeux Nintendo, ces derniers tourneront sans soucis, mais il faut bien le dire ce ne sont pas des jeux qui mettent une claque technique, on attendra un Zelda, un Mario Kart et je l’espère un F-Zero pour vérifier ce que la console a dans le ventre.
On constatera aussi un aliasing présent mais pas non plus bien différent de ce qu’on constate chez la concurrence, notamment la PS3.

Bref, ça semble moins puissant mais à pas grand chose, ce n’est pas si gênant que ça si on compare aux autres consoles, c’est un peu l’impression que m’avait fait la Wii si je la comparais à la première Xbox à l’époque, bien sûr face à un PC avec une carte vidéo pas trop vieille, ça manque clairement de patate, donc face à la Xbox 720 et la Playstation 4, ça ne tiendra pas la comparaison, comme c’était déjà le cas avec la Wii dès le début puisqu’à l’époque la Xbox 360 était déjà sortie, mais ça ne nous a pas empêché de jouer.

Rétrocompatibilité Wii

Une bonne chose, la Wii U est entièrement compatible avec tous les jeux Wii, et tous les accessoires Wii, d’ailleurs les jeux Wii U utilisent souvent les accessoires Wii, comme la Wiimote, le Nunchuk, et on peut imaginer dans un avenir proche la Balance Board…

Dans le menu de la Wii U, on a la possibilité de lancer la Wii comme si on lançait un émulateur, on retrouve l’interface de la console avec la possibilité de retourner au menu Wii U sans avoir a éteindre et rallumer la machine. Il vous faudra donc une Wiimote pour lancer les jeux, cette vérification sera d’ailleurs faite avant de lancer l’interface de la Wii, pour ne pas que vous vous retrouviez bloqué, et une fois en mode Wii le gamepad sera désactivé.
La Wii U étant branchée en HDMI, les jeux Wii sont donc upscalés pour passer sur nos écrans HD, le résultat est un peu mieux que celui qu’on obtenait en branchant la Wii avec un câble composante qu’on ne trouvait de toute façon pas si facilement que ça. Les couleurs sont plus vive forcément, et la 3D est pas mal aliasée. C’est plus sur les éléments en 2D que l’upscale se fait ressentir, c’est toujours mieux que rien, mais il ne faut pas s’attendre à avoir l’impression d’avoir un remake de tous vos jeux Wii en HD.

Ce qui est dommage, c’est de ne pas avoir la rétrocompatibilité Gamecube, j’aurais bien aimé afficher un Zelda Wind Waker ou un F-Zero GX upscalé…

Si vous aviez déjà une Wii, vous pouvez transférer toutes vos sauvegardes, jeux, et Mii de la Wii vers la Wii U, la procédure est un peu longue, tout est expliqué ici.

Conclusions

« Haters gonna hate, players gonna play… »

La Wii U embarque donc une technologie qui est déjà dépassée aujourd’hui, mais qui reste inédite pour les jeux Nintendo, on découvrira donc enfin Mario, Zelda et les autres jeux de la marque en HD avec plaisir.
Cette nouvelle console de salon propose en plus d’une compatibilité avec tout l’arsenal d’accessoires de la Wii, une manette permettant de nouvelles possibilités, Nintendo Land montre quelques idées, je compte sur Nintendo pour nous en trouver d’autres dans le futur, et sur les éditeurs tiers pour se creuser les méninges, surtout la communauté des développeurs indépendant, que Nintendo n’a pas oublié cette fois ci en facilitant vraiment la gestion des jeux, en leur laissant la possibilité de fixer les prix, et de patcher autant de fois qu’ils le désirent leurs productions.

Nintendo compte bien profiter de portages de jeux déjà disponibles sur les autres supports pour rapidement étoffer son catalogue et proposer des jeux que la communauté des fans de la marque n’avait pas pu forcément avoir, mais d’ici deux ans elles ne pourra pas lutter avec ce que proposeront les nouvelles machines, et vivra essentiellement d’exclusivités tout comme la Wii, et des jeux Nintendo comme Mario Kart, les Mario 2D et 3D, Zelda, Metroid, bref tous les jeux emblématiques de la marque, et on peut également s’attendre à quelques exclus de qualité comme ça a été le cas avec la Wii, de la part des marques qui suivent Nintendo historiquement comme Ubisoft par exemple, mais aussi comme dit plus haut, des indépendants.

N’oublions pas non plus Dragon Quest X qui ne s’est clairement pas vendu comme un épisode classique de Dragon Quest, mais qui marche plutôt bien pour un MMORPG console au Japon, il arrivera très probablement uniquement sur Wii U en Amérique et en Europe, et si la version Wii U est de qualité, il pourrait faire vendre quelques consoles.

Nintendo, c’est une marque en laquelle les parents ont confiance, une sorte de valeure sûre pour leurs enfants, la marque n’a pas radicalement changé de cap, la Wii U n’est pas une console qui vient concurrencer le PC et la future génération de machine, elle reste dans cette idée de console de salon conviviale, avec principalement des jeux qui cherchent à être accessibles pour toute la famille, ce doux rêve qu’on nous montre dans les publicités ou les parents et les enfants jouent tous ensembles sans se crier dessus, et qui dans la réalité se transforme le plus souvent en un enfant qui se fait renvoyer dans sa chambre, et qui finira Zelda en pleine nuit sans faire de bruit pour pas réveiller tout le monde.

De toute façon, une console Nintendo, on l’achète comme tout autre console pour les exclus, qui sont très souvent les jeux Nintendo qu’on ne retrouvera nulle part ailleurs.

En ce qui me concerne, j’ai pris la console pour New Super Mario Bros. U, je ne suis clairement pas déçu de mon achat, je n’ai jamais été déçu par une console Nintendo (surement parce que je n’ai pas acheté la Virtual Boy), je regrette surtout le coup de la mise à jour super lente, mais qui n’était pas indispensable, et le manque de réglages possibles du gamepad, j’espère que tout ceci sera corrigé prochainement, et que les services s’amélioreront.

Je vais continuer à jouer histoire de vous parler prochainement j’espère des jeux que j’ai pris avec la console !

Share Button

4 réflexions au sujet de « Wii U : La revi U ! Tout ce qu’il faut savoir sur la Wii U »

  1. Très instructif. Entre deux agapes de foie gras et d’avinage, sans haïr, pas mal de choses me laissent tiède, mais je condamne un peu le fait que les constructeurs ne laissent qu’un câble à chaque fois… Soit, on économise avec le câble hdmi, mais après, la galère pour les downgradés pour trouver un câble qui marche sur sa vieille tv… Je passe sur les updates auto, ça me gonfle, la wii le faisait pas. La recharge usb ça aurait pas mal aussi… Bref, c’est pas encore que je vais m’équiper. J’attends surtout du soft. Mais pas DQ 10 : celui là doit arriver sur Wii simple, sinon nintendo aura été assez malpoli pour que je dénigre dans les prochaines années toutes leurs sorties consoles et leurs politiques commerciales aussi avinées que mon foie en période de fêtes.

    • Alors en fait c’est à force de lire des pamphlets anti Wii U de partout que j’ai cru que c’était des updates automatiques, mais pas du tout ! Parce que j’ai du aller dans les paramètres pour la lancer. Mais peut-être qu’il y a une vérification d’office quand on configure la connexion lors du premier allumage de la machine, ce que je n’ai pas fait.
      J’aime pas les trucs qui se font tout seul pendant que la machine est en veille (Mon PC m’a fait le coup hier, pourtant je croyais lui avoir dit de plus jamais faire ça !), la Wii pouvait le faire d’ailleurs, mais heureusement on pouvait choisir de ne pas l’activer.

  2. Une bonne chose (ou une mauvaise en moins). Même si c’était le cas, si on peut désactiver ça comme sur wii, c’est nickel. Je me souviens que jamais je n’ai autorisé cette option sur aucune wii de la famille… Ah si la ps3, la vita pouvaient fermer autant leurs gueules quand on le voudrait…

  3. Ping : Recevoir une console à Noël, c’était mieux avant ! | Gamedaba

Laisser un commentaire