Wii U : La revi U ! Tout ce qu’il faut savoir sur la Wii U

Déballage

Pas de vidéo de déballage chez Gamedaba (ou pas encore, ne jamais dire jamais), pas la peine de faire une énième vidéo de 5 minutes, déjà parce que c’est trop intime, et puis surtout Satoru Iwata a grillé tout le monde sur ce coup.

Déballage de la Nintendo Wii U par Satoru Iwata

Déballage de la Nintendo Wii U par Satoru Iwata

Je vais juste me contenter de commenter un peu ce qu’on trouve dans le pack Premium.
Bien sûr il y a la console noire, le gamepad, et les deux blocs d’alimentation. Le premier pour la console bien sûr, et le second pour le gamepad.
Le gamepad ne se recharge pas en le branchant en USB comme certaines tablettes, là on est plus proche de la tablette Galaxy Tab 2 de Samsung qui nécessite le branchement sur secteur pour se charger. Donc, prévoyez de la place sur votre multiprise pour brancher tout ça.

Dans tous les pack, on trouve pour brancher la console sur nos écrans un câble HDMI, à une époque on se gaufrait systématiquement le câble AV avec l’adaptateur péritel, là au moins on a du HDMI.
C’est sympa, sauf si vous avez offert la console à votre enfant qui a récupéré l’ancienne TV CRT du salon, il faudra prévoir d’achter un câble en plus, au moins avant qu’il n’essait de vous faire coire que la console nécessite un écran plat, et vous pousse à en acheter un.

Et enfin, on trouve les accessoires qui ne sont pas dans le pack Basic, le support simple, le support de charge, et le capteur pour manettes Wii, lui aussi noir, pas comme celui argenté de la Wii classique.

Allumage, et interface

Une fois branchée, on allume donc la Wii U à partir du gamepad. Pas d’animation de dingue, de petite musique avec un logo qui bouge, non un logo Wii U qui apparait et qui reste longtemps affiché, le temps qu’on se rende compte que la console ne fait pas le bruit que pouvait faire la première Xbox 360, elle est plutôt silencieuse, le lecteur de disque lui est assez bruyant au départ, comme celui d’un PC, mais une fois le jeu lancé on entend plus grand chose, enfin sauf si vraiment on tend l’oreille ou qu’on coupe les musiques du jeu… Quelques longues secondes donc, avant que n’apparaisse le menu, avec une petite musique de fond, la musique étant jouée par la télé, mais aussi par les haut parleurs du gamepad, avec une impression de décalage qui pousse vite à couper le son.

Pas grand chose à dire pour cette interface, c’est du Nintendo assez classique, une sorte d’évolution de ce qu’on avait avec la Wii, ou la DSi et 3DS, rien de révolutionnaire, on peut la gérer avec les boutons classiques, mais aussi avec l’écran tactile, des infos s’affichent sur l’écran TV en même temps que le menu sur le gamepad, on peut inverser les deux écrans, pour plus de confort.

L’interface est vraiment lente, accéder à n’importe quel petit truc comme l’application pour créer son Mii ou les paramètres prend bien 10-20 secondes, ça n’a l’air de rien, mais vu que c’est sur le disque interne, qu’il n’y a pas de chargement, et que ce n’est pas un truc très lourd à afficher comme si c’était un gros site internet, on ne comprend pas vraiment pourquoi.
On se demande comment Nintendo a pu laisser la console sortir comme ça, à croire qu’ils n’ont pas de testeurs pour les consoles.
Et pour le moment, le problème n’est pas résolu, même avec la dernière mise à jour…

Internet ?

J’ai choisi de ne pas me connecter de suite, déjà parce que ce n’était pas utile pour tester les jeux, mais aussi parce que je sais qu’un serveur peut vite saturer quand tout le monde vient en même temps, et j’avais lu que certains avaient carrément planté leur Wii U en tentant de faire la première mise à jour lors de la sortie aux USA.
Oui, parce que la Wii U à peine sortie vous dit directement qu’une mise à jour est disponible à votre première connexion, et vous devez la faire.
C’est assez lamentable, mais malheureusement il va falloir s’y habituer, on est dans un monde connecté, et à l’instar des jeux qui nécessitent un patch dès la sortie, nos consoles sortiront alors qu’elles ne sont pas testées ou optimisées.

Quelques jours plus tard, en semaine et en journée, j’ai décidé de lancer cette mise à jour, histoire de voir ce que propose Nintendo comme services en ligne.
Même quelques jours après la sortie de la console, c’est toujours très lent. J’avais pu lire qu’il fallait une heure pour la mise à jour, il m’a fallu bien deux heures et demi, on est loin des 4 heures que j’ai du attendre pour une mise à jour PS3 une fois, mais quand même c’est très long. Alors est-ce que les serveurs n’ont pas assez de bande passante, ou est-ce que c’est mon réseau Wi-Fi qui est trop lent ? Je ne sais pas, et de toute façon même si j’avais voulu me connecter avec un câble, je n’aurais pas pu, parce notez bien quand même que vous êtes obligé de vous connecter en Wi-Fi, il n’y a pas de prise Ethernet sur la console, si vous en voulez un, il faut acheter un adaptateur USB-Ethernet…

Sachant que cette mise à jour ne sera pas directement installée sur les consoles avant 2013, si vous achetez la Wii U pour Noël, je vous conseille de ne pas vous connecter de suite, sinon l’attente risque d’être particulièrement longue, et attendre plus de deux heures pour tester son cadeau de Noël, c’est carrément une torture !

Une fois la mise à jour effectuée, votre firmware passera de 1.0.1 E à 2.0.0 E, et vous découvrirez de nouvelles icônes sur le menu d’accueil.

Tout d’abord l’eShop, qui est un peu bizarrement organisé, mais on fini par s’y retrouver, on peut déjà acheter quelques jeux, et à termes on récupérera surement pas mal de démos comme c’est le cas avec la 3DS, mais il faudra surement avoir vite recours à du stockage externe, parce que même le modèle premium n’offre qu’un disque dur de 32 Go.

Il y a également l’application MiiVerse, sorte de petite réseau social permettant de discuter un peu de tout, mais surtout des jeux, pour demander de l’aide à la communauté, ou montrer ses exploits.
Trois zones géographiques sont disponibles, et on peut filtrer soit uniquement dans une langue, soit toutes les langues, pour quelqu’un qui parle anglais, français et espagnol, c’est dommage de ne pas pouvoir paramétrer plusieurs langues, mais on peut imaginer que ça viendra prochainement.
Ce qu’on remarque très rapidement c’est que les gens en profite pour dessiner, parfois avec talent, et leurs œuvre s’affichent d’ailleurs sur votre page d’accueil quand vous êtes connecté à internet, aléatoirement ou non.
Ce qui est sûr c’est que Nintendo rappelle bien qu’il faut éviter d’avoir des propos choquants, d’éviter de donner des infos personnelles, d’être courtois avec tout le monde, et de préciser quand on spoil. Le réseau est de toute façon modéré.

D’autres applications sont disponibles, comme un navigateur internet avec une option rigolote de rideau sur l’écran TV, qu’on peut ouvrir ou fermer, ça peut permettre de chercher une vidéo, et de faire une surprise en ouvrant le rideau au dernier moment, un petit gadget rigolo.
Le navigateur semble un peu à la ramasse au niveau compatibilité, certains sites s’affichent comme avec un Netscape 4.7, là aussi on espère des mises à jours.

On retrouve ensuite Youtube, Wii U Chat, on peut télécharger U Play d’Ubisoft, et donc on imagine que de nouvelles applications apparaitront rapidement, comme les chaines météo, d’info, etc.

Share Button

4 réflexions au sujet de « Wii U : La revi U ! Tout ce qu’il faut savoir sur la Wii U »

  1. Très instructif. Entre deux agapes de foie gras et d’avinage, sans haïr, pas mal de choses me laissent tiède, mais je condamne un peu le fait que les constructeurs ne laissent qu’un câble à chaque fois… Soit, on économise avec le câble hdmi, mais après, la galère pour les downgradés pour trouver un câble qui marche sur sa vieille tv… Je passe sur les updates auto, ça me gonfle, la wii le faisait pas. La recharge usb ça aurait pas mal aussi… Bref, c’est pas encore que je vais m’équiper. J’attends surtout du soft. Mais pas DQ 10 : celui là doit arriver sur Wii simple, sinon nintendo aura été assez malpoli pour que je dénigre dans les prochaines années toutes leurs sorties consoles et leurs politiques commerciales aussi avinées que mon foie en période de fêtes.

    • Alors en fait c’est à force de lire des pamphlets anti Wii U de partout que j’ai cru que c’était des updates automatiques, mais pas du tout ! Parce que j’ai du aller dans les paramètres pour la lancer. Mais peut-être qu’il y a une vérification d’office quand on configure la connexion lors du premier allumage de la machine, ce que je n’ai pas fait.
      J’aime pas les trucs qui se font tout seul pendant que la machine est en veille (Mon PC m’a fait le coup hier, pourtant je croyais lui avoir dit de plus jamais faire ça !), la Wii pouvait le faire d’ailleurs, mais heureusement on pouvait choisir de ne pas l’activer.

  2. Une bonne chose (ou une mauvaise en moins). Même si c’était le cas, si on peut désactiver ça comme sur wii, c’est nickel. Je me souviens que jamais je n’ai autorisé cette option sur aucune wii de la famille… Ah si la ps3, la vita pouvaient fermer autant leurs gueules quand on le voudrait…

  3. Ping : Recevoir une console à Noël, c’était mieux avant ! | Gamedaba

Laisser un commentaire