Une lance et Hoplite

J’ai entendu parler de Hoplite pour la première fois lors d’une discussion sur les jeux de reflexion addictifs avec un collègue, initiée par la mention de l’originalité copiée à foison de Threes.

Intrigué, je vais donc charger le jeu, que je lance à la faveur d’un trajet de train. Et déjà, je suis agréablement surpris par le poids du jeu. C’est quelque chose dont je reparlerai surement dans le futur : les jeux qui pèsent 1 Go pour un téléphone, et même pour une tablette, c’est lourd, dans deux sens de ce terme.

Ici, c’est léger et ça démarre tout de suite. Un tutorial est immédiatement accessible et explique le principe du jeu en quelques tableaux simples.

Dans Hoplite, vous dirigez un hoplite (surprise !) à travers une série de niveaux de difficulté croissante. Chaque niveau est composé de 79 hexagones formant eux même un hexagone. Votre personnage démarre le niveau du bas de l’hexagone et doit rejoindre un escalier en haut de l’hexagone.

Premier niveau de HopliteSur l’hexagone, des démons aux capacités diverses qui effecturont simultanément une action après que vous ayez fait la votre.

Au milieu du chemin, un autel sur lequel vous pourrez optionnellement adresser une petite prière en échange d’une capacité supplémentaire, parfois gratuite, parfois au pris de la perte définitive d’un de vos point de vie. Cette capacité vous aidera le temps de cette partie, puisque le hoplite recommence toujours le premier niveau avec ses poings et sa lance.

Cela va durer comme cela jusqu’au seizième niveau, dans lequel vous attendra l’objet mythique et le téléporteur dont l’utilisation terminera votre partie et vous sanctionnera d’un score.

Les parties

Les parties s’enchainent, au fur et à mesure que l’on comprend les actions des démons. Ceux-ci sont prévisibles, c’est tout le principe d’un puzzle game. Mais si chaque démon est prévisible, jouer avec le mouvement global de tous les démons, surtout dans les niveaux où ils sont nombreux, s’apprend.

On apprend par exemple que le nombre n’est pas forcément un problème, car vous pouvez vous servir de certains pour vous protéger d’autres.

On apprend à se servir de sa lance, de son bouclier, de sauter par dessus les démons pour les prendre à revers, se protéger d’une flèche tout en se débarrassant d’un magicien encombrant… on apprend à optimiser.

Hoplite - Niveau 11C’est gratuit ou bien ?

Hoplite est un jeu gratuit avec achat « en jeu ». Le seul achat en jeu est le déblocage du jeu complet. Et je vois les sceptiques au fond qui grommelent déjà parce qu’ils ont failli se faire avoir par un free to play.

Il ne s’agit pas d’un free to play. Le jeu est déjà complet et vous amusera pour pas un rond. L’achat optionnel est unique, il ne vous rançonnera pas en échange de temps précieux, ou de gemmes,… Il ouvrira juste le jeu vers une dimension suplémentaire : celle des acharnés.

Dans le jeu complet, outre le fait de féliciter pécuniairement l’auteur pour un jeu vraiment bien foutu, prenant et à la réalisation de très bonne facture, vous aurez accès à la possibilité d’aller au delà du niveau 16.

Pourquoi faire ? Pour faire un meilleur score, tout simplement. Car vous allez pouvoir descendre sous le 16ième niveau. Mais attention, au delà du 16ième niveau, plus d’autel pour acquérir de nouvelles capacités (ou se soigner). Il faudra bien gérer sa sortie par le téléporteur présent à chaque niveau dans un petit « stop ou encore ».

Vous aurez aussi accès à des trophées qui sont autant de défis vous permettant de jouer au jeu différemment, variant les tactiques. Chaque trophée gagné débloque en outre une nouvelle capacité qui pourra être obtenue sur les autels. Certaines de ces capacités sont bien pratiques pour essayer de maximiser son score, ou tout simplement pour débloquer d’autres trophées.

Attention je saute !Conclusion

Hoplite est un jeu parfaitement taillé pour un téléphone : il se lance rapidement, il gère très bien la mise en veille et revient tout frais en un rien de temps, son maniement est adapté pour un écran de petite taille, il est lisible et les parties s’enchainent tout en restant du temps d’un trajet moyen (une partie gagnée dure environ 15/20 minutes une fois que vous êtes habitués)

C’est un puzzle game aux ingrédients bien pensés, prenant. Une véritable réussite.

Share Button

Laisser un commentaire