Les MMORPG de demain seront-ils aussi nuls qu’on le craint ?

Les jeux de rôle en ligne massivement multijoueur, qu’on réduit avec l’acronyme anglais MMORPG histoire d’économiser son clavier, c’est vraiment le sujet qui fait parler dans l’industrie depuis plus d’une décennie maintenant, et franchement c’est pas près de s’arrêter.

Cela fait un moment que je veux écrire quelque chose sur le sujet, et c’est vraiment très compliqué. A vrai dire j’ai fait plusieurs brouillon et je partais dans tous les sens.
Bon, c’est vrai, je pars toujours dans tous les sens, mais là c’était pire que tout.

Le MMORPG c’était mieux avant ?

Le MMORPG et surtout ses joueurs ont énormément évolué ces 6 dernières années, et d’ailleurs comme le souligne Fistounet dans son article sur le sujet : « Certains se demandent même si il ne faudrait pas modifier le nom en MMOSPG, le « S » pour « solo » (Oh con, GG ça ! )« , je suis assez d’accord, d’après moi on peut parfois carrément supprimer RP en effet, on parlera de MMOG, à une lettre près ça plaira au fans de Final Fantasy.

Le sujet est vaste, beaucoup de choses ont été dites, et il faut l’admettre je ne suis franchement pas le mieux placé pour en parler, et tant donné que je ne pratique aucun de ces jeux aujourd’hui.
J’ai tâté un peu d’Ultima Online en fan de la franchise, j’ai testé quelques temps Lineage lorsque j’ai eu une connexion digne de ce nom chez moi, j’ai vite fait essayé Everquest juste le temps de vomir, et j’ai même été tenté de jouer en ligne à Phantasy Star Online parce que j’avais envie de croire que je m’éclaterais bien plus en ligne, mais avec une Dreamcast et son modem 33k c’était quand même une épreuve, alors je m’y suis résigné, et entre nous j’ai bien fait.

On peut pas dire que j’ai pas essayé, souvent avec des offres d’essai, distribués comme le ferait un dealer « la première dose est gratuite, et après si ça te plait tu payes… », sauf que je suis jamais devenu accroc.
J’ai même assisté à des parties de joueurs en noyant ma détresse dans l’alcool.
Et pour finir, on m’a tellement bien vendu World of Warcraft que je me suis engagé très solennellement à ne jamais y toucher.

Bref, je suis pas un joueur de MMORPG, je peux pas dire que c’était mieux avant, car je trouvais déjà ça chiant, mais comme le genre touche même des licences que j’apprécie à mon grand désespoir, et qu’il prend une place énorme dans cette industrie, je m’y intéresse quand même, et je regarde son évolution de temps en temps.

Le MMORPG c’est avant tout une histoire de pognon

Pendant longtemps ces jeux ont été considérés comme « cher » car il fallait en plus du jeu payer un abonnement, pour un seul jeu oui c’est cher, mais comme me le disait des joueurs acharnés « Je ne joue qu’à ce jeu, alors mon budget annuel jeu vidéo, c’est 150 euros », et de ce point de vu la, rien à dire, mon budget à moi est bien plus grand, et je joue beaucoup moins que lui. Chacun joue comme il veut.
Là ou ça devient intéressant, c’est de voir que ce même joueur est aujourd’hui désespéré de voir les jeux devenir « Free to Play ».

Le Free to Play (que j’écrirais F2P à partir de maintenant), c’est l’avenir des jeux vidéos en ligne, en fait, c’est même carrément le présent. C’est comme ça que ça marche déjà, et que ça va marcher désormais.
Les jeux en ligne sont gratuits, mais il a des petits diables dedans, des gars qui bougent autour de vous, en vous disant « Des difficultés à passer cette mission ? Achetez l’arme machin pour 15 dollars, et faites taire ce maudit Dragon tabernacle ! » (salut à toi internaute Québecois). Eh ouais, la boutique ou on achète les objets avec du vrai argent, des objets utiles mais aussi inutiles, parce que y aura toujours un con pour acheter des oreilles de chat trop mignonne pour son guerrier level 50. Et puis on peut aussi acheter des points d’expérience, pour passer des levels plus vite.

Donc, je disais, le gars il va plus payer d’abonnement, et pourtant il est désespéré ?
Il a raison, parce que ce système va niveler par le bas la qualité des joueurs, et donc des parties.
Loin de moi l’idée de parler d’une élite ou autre connerie, mais il faut reconnaitre que si les joueurs obtiennent tout sans se donner un peu de mal, juste parce qu’ils peuvent se payer les armes, ou sera le plaisir ? On va avoir des mecs blasés qui se baladent un peu partout san buts…
– « Ah toi aussi t’as l’arme ultime du jeu !? T’as butté le grand dragon sacré ? »
– « Non, j’ai profité des soldes hier, et attends ! T’as pas vu ma nouvelle petite veste à paillette avec une tête de mort ! »

Les MMORPG de demain marcheront comme les jeux de Zynga et autre, tous les codes du social gaming que tout le monde annonce comme « mort » sont là, Zynga se vautre en bourse parce que les gars ont géré ça n’importe comment, mais la vérité c’est que le social gaming ça rapporte du blé d’une manière lamentable, mais efficace, et c’est pas près de disparaitre.
Sim City Social, Metal Gear Solid Social Ops, et Warcraft Ville dans ta face dès demain, c’est ça qu’on va manger.

Share Button

8 réflexions au sujet de « Les MMORPG de demain seront-ils aussi nuls qu’on le craint ? »

  1. Ouais et si jamais tu postes ça sur des forums de MMO genre JOL, tu te fais pourrir par des fanboy. En même temps, ça sera pas sur le sujet mais sur le fait que tu n’as pas cité son jeu de merde auquel il joue sans se poser de questions.
    Bref, le passage sur les raids à 21h30 sinon tu te fais engueuler ça m’a fait marrer. J’étais de ce genre à l’époque de WoW. Quand je me suis rendu compte que j’étais un connard sur ce jeu, j’ai disband ma guilde et arrêté le jeu. Aujourd’hui chez Bad Neighbor on fait du pvp et on se stresse pas par rapport aux contraintes. Si un mec arrive pas à l’heure lors d’un event prévu, on en prend un autre si ça urge mais on préférera lui garder sa place quitte à galérer un peu en début de bataille.

    C’est tout cet aspect de rush « vite il faut finir le jeu et avoir le stuff tiers4 avant le mois prochain pour enchaîner direct sur le tiers5 » qui te conditionne pour monter des guildes usines, sans âmes, ou tu oublies qu’à la base tu joues à un jeu. Et tu avales comme un goret la soupe au vomi qu’on te sert en te disant « hum c’est bon » et toi tu es content et tu te persuade que c’est vrai et tu dis aux autres « si si hum c’est bon » et ceux qui disent le contraire tu les insultes.

    Go rush xp phaat loot fdp t3 go pve n@@bzOor !

    La preuve, en ce moment on s’emmerde. On fait du World of Tanks en attendant Planetside 2, mais tout ça en dilettante. On est tellement en manque de contenu créé par les joueurs et d’univers persistant qui te prend aux tripes qu’on se dit qu’on pourrait peut être se prendre un serveur sur DayZ (quand le stand alone sortira) et le trafiquer pour en faire un truc persistant pour que ça ressemble à un univers à la Fallout avec des guerres de gangs pour des territoires, etc… Mais comme tu dis, la communauté des joueurs de jeux en ligne pue du cul donc t’es obligé de filtrer. C’est malheureux.

    Par contre, un espoir pour le futur : le retour de Chris Robert, le papa de Wing Commander. Une simu spatiale persistante ! J’attend ça depuis X-Wing Alliance qui a été ma première expérience en ligne. 2014 sera peut être l’année où on touchera le plancher vaseux de cette marre vidéoludique dégueulasse pour remonter à la surface après un appui fulgurant.

    Comme diraient les Magic System : Tankayala vie oditouchou yahèsoaaaaar !

    • Franchement, j’en veux pas à ceux qui jouent à ces jeux, et qui sont à fond. Quand je parle du F2P, c’est presque pour les prévenir qu’ils vont de plus en plus se gaufrer des joueurs à la con, et que la qualité du contenu proposé va baisser.

      Sinon, je suis curieux de voir ce que donnera ce Star Citizen, pas sûr que j’ai beaucoup de temps pour m’y mettre à fond, mais j’espère au moins pouvoir le tester un peu…

  2. Dans le Free to play il y a les jeux complètements gratuits avec cash shop spécial pigeon qui ne propose que des skins, +%xp, etc… rien de bien avantageux, juste un petit plus. Là dedans tu as World of Tanks et Planetside par exemple.
    Ensuite tu as les MMORPG qui se gaufrent royalement et qui passent leur jeu en f2p mais qui te la mettent profond à toi le mec qui a banqué depuis 1 an. Le pire c’est Age of Conan à mes yeux. Du moment que c’est passé en mode gratos, tu n’as plus accès à l’extension que tu as payé de ta poche. Elle est installée sur ton pc mais tu n’as plus le droit d’y aller sauf si tu payes. Le contenu HL pareil, si tu payes pas tu touches pas. Ce qui est honteux puisque tu es obligé de payer. Le cash shop est abusé aussi, tu peux t’acheter le stuff pvp, les armes etc… T’as de la tune, t’es avantagé.
    Et la frontière est mince pour passer au pay to win qui marche bien en Corée et qui est l’extrémisme du capitalisme dans les jeux vidéos. Tu as des items de ouf que tu peux avoir uniquement en lâchant du pognon et là on touche le fond. Ça ne marche pas en Europe pour le moment. Mais vu comme on est parti, ça va pas tarder.

    Mais ouais, notre rêve chez BN c’est d’avoir un serveur privé de Age of Conan. Par ce qu’à la base c’est un jeu génial mais comme d’hab, on satisfait la communauté qui veut briller dans un jeu vidéo et être fort sans se donner les moyens.
    « Maman, je veux un Chinpokomooooooooon, je dois être le premier à en avoir un mamaaaaaaaaaaan. » Eric Cartman.

  3. Effrayant cet article!
    Je ne suis pas familier du genre. Mon allergie au gameplay à base cooldown m’ayant poussé à jeter des pierres sur tous les potes qui voulaient me convertir. Mais j’étais a des lieux d’imaginer qu’on pouvait gagner de l’expérience et du matos avec son portefeuille. Ecœurant!
    En revanche, je suis ravis, au combien ravis par les jeux cités par Fistounet.
    Je n’espérais plus voir de mon vivant des jeux ‘massivement multiplayers’ qui ne soit pas conçus comme des rpgs surannés avec leur collectionnite, leurs tours par tours continus et leur % de chance de toucher .
    Du coup je pose cette question:
    Que vous évoque The Elder Scrolls Online ? J’étais au début effrayé de voir cette game tant aimée (bien que casualisée) réduite à l’état de mmo au gameplay daté et convenu. Mais il parait que l’expérience sera plus proche des jeux d’origines… avec du monde.

    • Le rpg surannée te renvoie à ta propre inconstance volsung, si tu n’aimes pas réfléchir deux secondes dans ces petites équations de rpg classiques, libre à toi de préférer heavy rain… chacun ses gouts. Moi heavy rain, immédiat et plat,, ça me débecte grave par contre, et je préfère faire un etrian odyssey. Et si ça n’a aucun rapport, c’est aussi le cas de ta charge hors sujet… De ton vivant, tellement surchargé de jeux massivement multiplayers en rpg surannés …? internet bullshit. Où wow et les autres sont ce du rpg tour par tour dans ta ptite tirade gratos ? Nulle part, cite le nom de ta cible au moins.

      • Tu es hors sujet poulet, le « tour par tour » dont il est question ici se rapporte au sujet de cet article, c’est à dire les MMORPG. C’est effectivement pas vraiment le bon terme pour désigner ça, ce n’est pas tout à fait du tour par tour, mais quelque chose qui se rapproche du système ATB qu’avait fait SquareSoft à l’époque, enfin une mécanique que je trouve moi aussi peu intéressante et vieillissante.
        Donc rien à voir avec le système classique que tu pensais visé par la phrase du Volsung quand il a écrit son commentaire, il y a deux mois et demi ;) !

  4. Alors là mon pote, si tu as touché à Morrowind tu peux oublier TESO. Faut savoir que les mecs savent te vendre leur salade pas fraîche. Quand on te dit « batailles épiques » il faut traduire par pvp instancié, donc des BG (mini games) ce qui est complètement anti-pvp et tue les rencontres sauvages impromptues.
    Quand on te dit dans la vidéo de présentation sorties dernièrement (making-of) que le jeu réunira les fans d’Elder Scroll et les joueurs de MMO habituels tu peux en conclure qu’en gros ils se servent de la licence ultra connue pour te vendre un jeu lambda. Regardes Star Wars : The old Republic. Tu enlèves Star Wars et tu mets un autre truc à la place et c’est pareil. Il faut savoir qu’à la base, comme je le précise dans mon article, que les mecs de Bioware avaient déjà leur jeu conçu à l’avance et attendaient l’accord d’une grosse licence. Ils avaient au choix : Game of Thrones, Star Wars et un autre truc dont je me souviens plus. Après l’accord de Lucasarts, ils ont pondu un skin en utilisant des animations préfabriquées et pouf !

    Pour TESO, ça prend la même direction. Regarde les animations et compares les à celles de SWTOR, tu constateras que ce sont les mêmes. Normal, c’est le même « pack » d’animations : HeroEngine. La palette de couleurs et le style graphique c’est du joli coloré ouh que c’est bôôôô. En plus c’est un themepark, comme les autres. En gros, tu prend ton ticket et tu vas d’attractions en attractions. Ton jeu est basé sur l’apport massif de contenu puisqu’il est conçu pour isoler les joueurs en mettant tout dans des instances. Donc après le mois de jeu, quand tu auras torché tes donjons et que tu auras vu tes instances pvp 30 fois, bah tu couperas ton abonnement.

    Pour le moment on ne sait pas grand chose, il faut juste interpréter les beaux discours des concepteurs qui t’annoncent encore une fois que leur jeu sera génialissime et complètement original et prenant où « tu suivras ta propre destinée ».

    ps : si tu as adoré SWTOR, Rift, WoW, GW2, ce jeu est fait pour toi.

Laisser un commentaire