Castlevania : Lords of Shadow – Mirror of Fate – Nintendo 3DS

La démo de Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate pour Nintendo 3DS est disponible depuis le 25 février sur l'eShop. N'étant pas particulièrement convaincu par Lords of Shadow, je me suis quand même décidé à la récupérer, j'avais quelques craintes mais en même temps un tout petit peu d'espoir parce que le discours de Mercury Steam se voulait rassurant...

La jaquette du jeu © Nintendo

© Nintendo & Konami

Le reboot de Castlevania

En informatique redémarrer son OS pour finir l'installation d'un logiciel, c'est vraiment has been, par contre redémarrer une série de jeux, ou une série de film, ça c'est à la mode.

Fin 2010 c'est ce qui est arrivé à Castlevania. Konami a confié le développement du jeu au studio espagnol MercurySteam Entertainement, le projet a également été chapeauté de loin par Kojima Production.

Ce reboot donnera donc Castlevania : Lords of Shadow, le plus gros succès commercial de la licence à ce jour, de ce point de vue, c'est une réussite.

Encensé par beaucoup, à commencer par la presse, Lords of Shadow est beau, la réalisation plutôt bonne, le système efficace, mais le jeu est tout de même critiqués par une partie des fans, ne voyant dans ce jeu qu'un God of War like et pas un Castlevania.

Annoncé pour 2013, Castlevania : Lords of Shadow 2 devrait conclure l'histoire, sur PS3 et Xbox 360, mais pas sur Wii U contrairement à quelques rumeurs, cela a été dit l'été dernier et confirmé à plusieurs reprises par la suite, le portage nécessiterait d'engager du personnel, et serait probablement trop couteux, et probablement aussi peu rentable.

Mirror of Fate dont il est question dans cet article permet lui de faire le lien entre les deux Lords of Shadow, le jeu ne sort que sur Nintendo 3DS, mais quelques rumeurs ont déjà parlé d'un portage HD, si c'est techniquement envisageable, ce n'est pas prévu pour le moment d'après les dernières déclarations.

Reboot, remake, on tout simplement nouvel épisode ?

Le terme reboot est un peu utilisé à tort et à travers. Si on prend un exemple récent, le dernier Tomb Raider est présenté comme un reboot. Je n'ai pas le jeu, mais j'ai lu qu'il raconte les jeunes années de Lara Croft, est-ce que ce n'est pas plutôt une préquelle ?

En fait, il faudrait parler de remake quand le scénario original est complètement réutilisé, et de reboot quand l'histoire est réécrite, en se permettant pas mal de liberté.

Et c'est le cas des Castlevania développés par MercurySteam, qui s'inspirent grandement de l'univers existant, et des personnages, sans tenir compte de la timeline principale et de tous les épisodes de la série.

Même si je m'en méfie la plupart du temps, surtout quand j'ai été fan de l'original, je ne suis pas forcément contre les remakes ou les reboots, tant qu'ils sont fait dans le respect de la série, Super Castlevania IV par exemple est un remake du premier Castlevania, il s'appelle d'ailleurs simplement Akumajo Dracula au Japon, et je le considère comme le meilleur épisode action classique.

C'est sur ce point précis, le respect de la série, que je rejoints les joueurs qui ont critiqué Lords of Shadow...

Retrouver l'esprit Castlevania

David Cox (Dave pour les intimes), le producteur du jeu, se présente comme un grand fan de la série Castlevania, et déclarait même dans une interview que Castlevania III : Dracula's Curse et Super Castlevania IV lui avaient donné envie de faire des jeux.
Le premier jeu sur lequel il aurait travaillé chez Konami serait Symphony of the Night (je parle au conditionnel parce que je n'ai pas vérifié), "c'était le destin"...

A quelques jours de son lancement, Dave Cox déclarait avoir été particulièrement à l'écoute des fans, et vouloir reprendre l'esprit de Castlevania III : Dracula's Curse, et aussi l'esprit des épisodes qu'on appelle MetroidVania, ces épisodes action-aventure comme le très connu Symphony of the Night, avec un environnement assez vaste à explorer, à la manière d'un Metroïd, et une carte qui se dessinait au fur et à mesure du jeu.

Alors on retrouve effectivement des éléments. Une carte se dessine sur les courts trajets, mais ce sont des cartes de zones, et non une carte globale, j'ai même eu l'impression à un moment donné être dans une zone juste à côté d'une autre que j'avais déjà visité, et les cartes ne semblaient pas reliées, je me suis peut-être trompé, mais c'est assez troublant, et surtout assez loin de l'esprit MetroidVania.

Pour ce qui est de Dracula's Curse, dans la version finale du jeu, on retrouvera le fait de pouvoir jouer plusieurs personnages, Simon Belmont, Trevor Belmont, et Alucard... Voila, c'est tout.

C'est un peu léger.

Share Button

Laisser un commentaire